Les activités du Chef de projets

Les systèmes d’information ont pris une place prépondérante auprès des entreprises soit comme outil de support aux métiers (santé, industrie, commerce…) soit comme élément constitutif des produits manufacturés finaux (automobile, téléphonie, logiciels embarqués…).

Afin de répondre à ces besoins croissants dans un environnement technologique et méthodologique en perpétuelle évolution, le chef de projet informatique doit être capable d’appréhender un large éventail d’activités dont certaines n’existaient pas il y a encore quelques années (par exemple la mise en place de « recette usine » des applications développées). Pour cette raison, de nombreuses entreprises (et notamment les SSII, les grandes entreprises ou les administrations), n’embauchent plus de chef de projet informatique qui ne sont pas titulaire d’un titre niveau I.

Activités de management

Le chef de projet en conception de systèmes informatiques partage son temps entre ses activités techniques et ses activités de management. Ses activités de management seront explicitées, appliquées et validées au travers de sa communication vers les différents acteurs du projet : communication avec son (ses) client(s), communication vers sa hiérarchie, communication avec son équipe et communication avec ses fournisseurs le cas échéant.

– Communication avec l’utilisateur client (qu’il soit client interne ou client externe) du projet informatique afin, en amont du projet, de comprendre son besoin, de le reformuler si nécessaire, d’en dégager une architecture matérielle ou logicielle et, en aval, de s’assurer avec lui que ses exigences et ses contraintes ont bien été satisfaites par la réalisation du projet.

– Communication avec la hiérarchie afin de fixer les objectifs projets en termes de délai, de qualité, de rentabilité, de mesurer tout au long du projet les risques potentiels, de corriger les problèmes survenus, de présenter les tableaux de bord d’avancement et de gérer les ressources humaines engagées sur le projet.

– Communication avec l’équipe projet pour faire valider les estimations qu’il (le chef de projet) a faites, pour affecter les tâches, coordonner les collaborateurs de l’équipe projet, effectuer le suivi d’avancement, résoudre les problèmes rencontrés au sein de l’équipe, vérifier l’adéquation des livrables projets développés, paramétrés ou implémentés avec les attentes du client.

– Communication avec les fournisseurs afin de fixer le cadre de la prestation attendue, de gérer les problèmes de délai ou de respect de la qualité, de contrôler le respect du périmètre contractuel, de valider les livraisons et de signer ou non (et dans ce cas de le justifier) les procès-verbaux de réception des livrables.

En synthèse, les activités de management du chef de projet informatique sont : analyser les risques, gérer la qualité, découper en tâches et estimer les tâches, répartir les charges et planifier, piloter le projet, organiser et coordonner les ressources humaines et matérielles, capitaliser sur l’expérience.

Activités méthodologiques

Souvent uniquement contraint par l’atteinte du résultat (la satisfaction des exigences du client interne ou externe), c’est le chef de projet en conception de systèmes informatiques qui peut déterminer le processus méthodologique à mettre en place pour mener à bien son projet. Il choisira le cycle de vie à mettre en œuvre (cycle en cascade, en V, par itération [RAD], méthode agile…), les outils de modélisation (Merise, Modélisation unifiée [RAD]…), il informera ou formera ses équipes et son client aux particularités qu’impliquent ses choix dans la gestion du projet, dans le phasage des activités, dans la conduite du processus.

Ses activités méthodologiques restent les mêmes lorsque l’entreprise au sein de laquelle il évolue impose un choix méthodologique ou un cycle de vie de développement d’application. Le chef de projet a alors à défendre ce(s) choix auprès de son équipe et de son client, à en présenter les avantages et les inconvénients et dans ce dernier cas à proposer le plan d’action qui limitera les difficultés de l’implémentation d’une telle méthode (par exemple : organiser des démonstrations pour limiter « l’effet tunnel » du cycle en cascade).

Activités techniques

En sus de ses activités de management, le chef de projet réalise des activités spécifiques au métier de l’informatique : conception fonctionnelle et technique, développement, tests fonctionnels ou techniques (charge, robustesse…). Sans être un expert dans chacune des technologies des projets qu’il dirige, il se doit d’avoir une vue d’ensemble sur l’architecture matérielle ou logicielle à développer ou à implémenter chez son client. Il doit être capable de participer à la conception fonctionnelle si ce n’est technique, de tenir la fonction d’architecte logiciel ou matériel si l’équipe ne dispose pas de cette compétence en interne, d’avoir des notions d’urbanisation des systèmes d’information pour assurer la cohérence du sous-système qu’il développe avec le schéma global du système d’information.

Durant les phases de développement et selon la taille de son équipe, le chef de projet peut être amené à programmer une partie ou une fonction de son applicatif ou à installer un composant particulier (routeur, répartiteur…) de son architecture matérielle ou réseau. Pour un développement logiciel, il pourra, par exemple, être amené à intervenir sur la base de données, apporter du support à un de ses collaborateurs sur la partie développement objet, développer des scripts d’automatisation de tâches, etc.

Lieux d’exercice de l’activité

– en déplacements (locaux, départementaux, régionaux, internationaux)
– sédentaire en entreprise